Bibliothèque

 

 

Sicut Aquila - Histoire des para-commandos de l'Armée de l'Air :

 

Spécialité atypique et méconnue de l'armée de l'air, les commandos parachutistes ont vu le jour dans le cadre de la guerre d'Algérie. En 1956, les volontaires pour servir dans ces centuries ailées arrivent. Ces para-commandos seront rapidement engagés dans de nombreuses missions de contre-insurrection, grâce à l'arrivée d'un nouvel engin volant : l'hélicoptère cargo et armé.

Les combats s'enchaînent dans les dunes de Colomb-Béchar, sur les sommets de Kabylie ou dans le massif des Aurès. Les récits d'anecdotes tragi-comiques et de rencontres nous éclairent sur le rythme opérationnel et le quotidien de ces nomades ailés. En 1965, l'arrivée du nucléaire militaire permet la renaissance de ces porteurs de béret au sein de l'armée de l'air. Ils vont être engagés dans les premières opérations extérieures connues ou moins officielles.

En 1964, Bernard Lart s'engage dans l'armée de l'air et choisit la spécialité fusilier commando parachutiste en cours de création. Son affectation, comme instructeur, lui permet de participer à la montée en puissance de cette spécialité et d'une unité atypique issue des commandos de l'air de la guerre d'Algérie. 1972 le voit au Tibesti comme tireur canon sur hélicoptère armé. La carrière d'un officier commando air débute en 1977, ses affectations seront entrecoupées d'opérations extérieures en Mauritanie ou au Liban.

Observateur de l'ONU au Moyen-Orient entre 1989 et 1991, le commandant Lart est, avec son unité, chargé de protéger l'aéroport de Sarajévo en 1995. En 2000, il est rappelé en Bosnie dans le cadre des opérations spéciales de l'OTAN. Cet autodidacte des affaires militaires possède le vécu et l'expérience de la conflictualité asymétrique. Il est titulaire de la Légion d'Honneur et de la croix de la Valeur militaire avec citations.

Livre en vente chez tous les bons libraires et par Internet : 

http://www.editions-pantheon.fr/bernard-lart/essais/sicut-aquila.html

http://livre.fnac.com/a6669893/Bernard-Lart-Sicut-aquila-histoire-des-para-commandos-de-l-armee-de-l-air



Ma guerre d'Algérie au sein du CPA 10 :

     

Journal de marche ou album souvenir : à vous de juger. Un ancien commando parachutiste de l'air d'AFN témoigne de sa guerre en Algérie.
(Cliquer sur la photo)
                   


                         


  




Les commandos parachutistes de l'air en Algérie:

         

Présentation du livre Les Commandos de l'Air (édition 1986) :

"Bien des choses restent à connaître sur les aspects proprement militaires de la guerre d'Algérie. Aussi faut-il saluer l'initiative d'Henri Féraud, qui, d'acteur et de témoin, a voulu se faire historien. Il a choisi d'étudier les Commandos parachutistes de l'Air, formation spécialisée dans la recherche et la destruction de la guérilla dans les campagnes. Ce choix permet de retrouver une problématique particulièrement intéressante:

Comment l'institution militaire, face à une situation nouvelle, cherche à se doter d'un instrument nouveau ? Comment cet instrument cherche lui-même à s'adapter à ses missions, tant du point de vue matériel que du point de vue tactique, sans oublier l'aspect moral (esprit de corps d'élite, idéologie de l'Algérie française) ?

L'auteur étudie successivement la naissance des Commandos (" Du concept à la réalisation"), leur "consécration", "l'espérance et l'angoisse" suscitée par l'évolution de la politique du Gnéral de Gaulle, et finalement le "désengagement" qui aboutit à la dissolution. Sur toutes ces périodes, l'auteur fournit une documentation trsè complète, fondée sur la mise en oeuvre de sources variées (archives du Service Historique de l'Armée de l'Air, archives privées, entretiens et correspondances vace les principaux témoins) qui témoignent du sérieux de la recherche. 45 pages annexes et de nombreuses photos illustrent le travail.

C'est d'abord la création même des Commandos (mars 1956) qui mérite de retenir l'attention. Il n'était pas évident que l'Armée de l'Air, de laquelle les unités parachutistes avaient été détachées en 1945, créât des unités de combat au sol, même si la maîtrise en matière d'héliportage lui conférait une compétence particulière. En fait, les initiatives d'un des principaux responsables de l'Armée de l'Air en Algérie, le Général de Maricourt, paraissent avoir été déterminantes. L'auteur souligne également le rôle tenu, dans la formation du Corps, par son premier commandant (1956-1960), l'ambassadeur François Coulet. La manière dont les Commandos (qui forment à partir de 1959 un groupement de cinq compagnies comprenant moins d'un millier d'hommes au total) furent engagés est aussi à retenir: tout ce qui est dit en matière d'opérations de bouclage, de ratissage, de poursuite, d'essais de prise en main des populations, a une valeur tout à fait démonstrative des procédés tactiques employés par l'armée française, avec leurs perfectionnement successifs mais aussi leurs limites. On lira en particulier le compte-rendu des essais tentés pour créer, à partir des Commandos de l'Air, des groupes légers, mieux adaptés à la guerre, comme le commando expérimental chargé d'opérer en zone interdite, ou la "section matou" destinée à répondre à l'éclatement des forces de l'A.L.N. algérienne. Il est instructif, enfin, de se reporter au récit des hésitations et des engagements des Commandos lors du putsch d'avril 1961, ainsi que des techniques utilisées par le haut-commandement pour désagréger et dissoudre les unités révoltées après l'échec de l'entreprise.

Au total, sans cacher ses sympathies pour la cause de l'Algérie française, l'auteur a fait oeuvre d'historien, par la qualité et la mise en oeuvre de la documentation. Ce travail apporte une contribution importante à la connaissance de l'armée française pendant la guerre d'Algérie. Il ajoute un ouvrage de valeur à la série d'études menées dans le cadre du Centre d'Histoire Militaire et d'etudes de Défense Nationale de Montpellier."

J. FREMEAUX (6-XII-1984)


   

François Coulet - PLON - 1966 (épuisé)



        

Patrick GMELINE (De)

Patrick de Gmeline est issu d'une famille russo-balte émigrée à Paris à la suite de la révolution d'Octobre et devenue française. Après des études juridiques, il commence une carrière littéraire consacrée à l'histoire. Il se spécialise d'abord dans l'étude des familles à travers la généalogie, puis il s'intéresse à l'histoire des deux guerres mondiales et publie plusieurs livres sur ce thème, tels que Les As de la Grande Guerre (Presses de la Cité, 1995) et Les Ailes de 1940 (Presses de la Cité, 2007). Aujourd'hui reconnu comme l'un des principaux historiens militaires, Patrick de Gmeline a écrit une trentaine de livres et reçu plusieurs prix littéraires, dont deux décernés par l'Académie française.

Présentation du livre commandos pars de l'air - Algérie 1956-1962, Janvier 2002 , Production Jeannine Balland:

La D.Z. approche : un terrain plat encadré de collines. Le H 34 s'immobilise juste au centre, à presque deux mètres du sol. Les muscles jouent, l'entraînement intensif, une fois de plus, fait ses preuves. Comme dans un ballet soigneusement orchestré, les Commandos sautent l'un derrière l'autre, à deux secondes d'intervalle... Le capitaine Meyer est déjà à dix mètres, suivi par Conrad et son radio, lourdement chargé du SCR 300. C'est à cet instant précis que miaulent les premières balles rebelles ! Opération à la Gada d'Aflou, en plein djebel Amour, le 27 février 1957. Les Commandos Parachutistes de l'Air, crées quelques mois auparavant sur l'impulsion du général de Maricourt, commencent leur épopée. Les cinq Commandos de parachutistes-aviateurs, uniques en leur genre, héritiers des Groupes d'Infanterie de l'Air de 1940, vont combattre durant tout le conflit algérien et dans tous les secteurs, seuls ou en soutien des troupes les plus éprouvées. Bigeard leur lancera, à l'issue d'une opération commune : - Vous avez de la gueule ! Vous ressemblez aux miens ! Sous le commandement de François Coulet, ambassadeur de France devenu lieutenant-colonel de parachutistes, les Commandos Paras de l'Air écriront leur histoire en lettres de sang sur le sable des djebels. Sautant en parachute, mais le plus souvent héliportés dans cette forme de combat voulue par leur initiateur, les volontaires des Commandos de l'Air un peu en marge se feront très vite respecter grâce à leur courage et à leurs résultats. Lorsqu'ils descendront les Champs-Élysées, le 14 juillet 1957, arborant sur leur poitrine l'aigle d'argent à la fière devise « Sicut Aquila », les Parisiens, médusés par le bloc compact de ces combattants d'élite, resteront un moment silencieux avant d'éclater en vivats. Six ans de lutte, de sacrifices, de sang et de gloire : ce sont ces pages méconnues de l'Armée de l'Air que ce livre retrace, sans rien inventer, sans rien cacher.


 

 

Les aventures du soldat Ardan :





Livres en vente dans la boutique du site



 Fusiliers commandos de l'air - les soldats du ciel  (1995)

Edité par DMP Editions - février 1995

Préface :

"Juin 1935, la toute jeune armée de l'air envoie trois officiers au centre d'instruction du parachute de Touchino, près de Moscou, pour étudier l'utilisation tactique des troupes aéroportées. Parmi eux figure le Capitaine Geille, qui fût à cette occasion le premier officier français breveté parachutiste. A son retour en France, en septembre de la même année, il prend la direction du centre d'instruction de parachutisme à Avigon-Pujaut. L'armée de l'air venait de donner naissance au parachutisme militaire français.

Près de 60 ans plus tard, les fusiliers commandos de l'air, héritiers de ces précurseurs, sautent toujours sur le terrrain de Pujaut...

Ce livre retrace l'histoire de ce que furent successivement les groupements d'infanterie de l'air de la seconde guerre mondiale, les commandos parachutistes de l'air en Algérie et ce que sont maintenant les fusiliers commandos de l'air.

Pour les anciens du GCPA et du GFCA, pour ceux du tout nouveau commandement des fusiliers commandos de l'air, qu'ils soient "Fuscos" ou maîtres de chien, qu'ils soient chuteurs ou pilots de parachute tandem, tireus d'élite, moniteurs ou instructeurs, spécialistes des actions aéroportées ou terrestres, il fallait que ce livre soit écrit.

Il rend hommage à ceux qui, par le passé, ont donné leur vie pour la France, à ceux qui sont tombés en service et à ceux qui, aujourd'hui, portent le béret bleu nuit pour assurer sur tous les continents, sur tous les théâtres d'opérations et sur toutes les bases aériennes, la protection du potentiel aérien et humain de l'armée de l'air, à laquelle ils sont fiers d'appartenir."

Le général de brigade aérienne Alain SImon, ancien commandant du groupement des fusiliers commandos de l'air 00.301


  

   

 


 Air actualités

   


 Défense & Sécurité Internationale (DSI)


 Des ailes et des hommes

 

Alexandre Paringaux - éditions Zéphir

Cet ouvrage de 576 pages est une véritable encyclopédie sur l'armée de l'air. L'auteur s'est rendu sur toutes les bases aériennes pour y rencontrer les personnels dans leurs activités. Des photographies rares et de très grande qualité.


Histoire secrète des forces spéciales